الأبواب

من أنا

صورتي
الريحانيّة, بعبدا, Lebanon
صدر لي عن دار مختارات: لأنّك أحيانًا لا تكون (2004)، رسائل العبور (2005)، الموارنة مرّوا من هنا (2008)، نساء بلا أسماء (2008)- وعن دار سائر المشرق: كلّ الحقّ ع فرنسا (رواية -2011- نالت جائزة حنّا واكيم) - أحببتك فصرت الرسولة (شعر- 2012) - ترجمة رواية "قاديشا" لاسكندر نجّار عن الفرنسيّة (2012) - ترجمة رواية "جمهوريّة الفلّاحين" لرمزي سلامة عن الفرنسيّة (2012) - رواية "للجبل عندنا خمسة فصول" (2014) - مستشارة تربويّة في مدرسة الحكمة هاي سكول لشؤون قسم اللغة العربيّة.

الخميس، 10 يناير 2013

Pour que la paix soit réelle - Ali Hassani

David Martiashvili




A l’instar des années précédentes, 2013 a eu son lot de vœux, de résolutions et de prédictions. Ces VRP (Vœux, Résolutions et Prédictions) ancrés dans les pratiques des sociétés modernes constituent un phénomène de mode perpétuelle et un rituel annuel. 


Mais quelle est la place de la paix dans nos VRP? 

Pour cette année, les astrologues ont préféré parler des catastrophes naturelles, des guerres et des personnes qui vont nous quitter. En somme, ils n’ont prédit que des violences. C’est leur business où la violence est un produit « bon marché », même en 2013. Si la violence est bien vendue, c’est parce qu’il y’a des acheteurs. Le marché est tout indiqué; Les puissants d’un côté et les faibles de l’autre. Les premiers imposent une violence et les seconds ripostent par une contre violence. Les astrologues savent vendre leurs produits en puisant dans l’élément de base qui alimente le pouvoir : La violence. La paix vue par les astrologues ne sera pas pour 2013. 

Dans nos vœux, la paix occupe une place privilégiée. Elle y est présente dans toutes les langues. La paix, c’est à la fois le vœu et l’aveu. Elle prend la forme d’un vœu pour exprimer un rêve humain. La paix est l’aveu d’une réalité amère, désolante et décevante pour toute l’humanité. Nous voulons la paix. Mais que faisons-nous pour l’avoir ? Nous nous mobilisons pour faire les guerres en croyant qu’au bout, nous aurons la paix. C’est dans notre marche vers le chaos que nous faisons le vœu pour avoir la paix. C’est du moins, le mensonge que nos Etats veulent imposer, que les puissances mettent en application et que les faibles subissent. La paix est restée au niveau des vœux, par habitude pour certains et par conviction pour d’autres. 

La paix est rarement exprimée dans une résolution ferme. Pourtant sans la paix, nous ne pouvons pas tenir nos engagements. C’est elle qui nous permet de nous affirmer tout en respectant l’autre. La paix est absente de nos engagements car nous croyons peu à un monde sans violence. L’autre n’est plus notre égal ou notre complémentaire. Il est notre ennemi ou notre adversaire. L’engagement que nous prenons est personnel, individuel et égoïste. De ce fait, nous excluons l’autre. Pourtant nos résolutions peuvent changer de bases et de perspectives. Elles peuvent traduire nos intérêts communs, nos besoins et nos valeurs. La paix est tout simplement, notre premier intérêt commun, notre besoin de base et notre valeur depuis toujours. 



Nous ne pouvons plus vivre dans un monde où les violences sont omniprésentes. Nous sommes condamnés à vivre ensemble. Nous devons penser à construire le monde et à penser la paix autrement. Cela doit passer par un élan du cœur et une vision humaine où la paix est au centre de tous nos VRP. Les astrologues prédiront du bonheur, nos vœux auront le parfum de l’amour et nos résolutions se réaliseront grâce au respect mutuel. La paix sera une réalité humaine même si personne ne le prédit. Elle sera plus qu’un vœu si les humains l’intègrent dans leurs engagements de tous les ans et dans leurs défis de tous les instants. 


                                                                                                         Ali HASSANI

                                                                                                     Oran, le 10/12/2013

ليست هناك تعليقات: